La semaine a bien commencé avec une conférence à l’école ETIC à Blois ! Laura et moi même avons présenté notre projet d’identité et de territoire de marque pour le département de la Mayenne aux étudiants réunis dans l’amphithéâtre.

J’ai d’abord présenté mon activité, puis je leur ai posé des questions telles que :

Faut-il un bon client pour faire un bon design ? Comment naissent les projets dont on parle ? Pourquoi sommes-nous fiers de certains projets ? Comment choisir les projets ?

46473273_2262385483836464_8430128999333625856_o.jpg


Voici un extrait de la conférence :


Vous êtes sans doute en contact avec des personnes inspirantes ?

Des professeurs, des enseignants, des passeurs, parfois des mentors. Ces personnes sont là pour vous transmettre un lot d’apprentissage variés. Parfois ils vous révèlent et vous inspirent pour de longues années. Alors inspirés, vous vous attachez à explorer vos pratiques dans le but de livrer le meilleur de nous même. Quand on nous fait confiance et qu’on se sent légitime à faire quelque chose, alors on est prêt à soulever des montagnes !

46485477_2262385470503132_4660567917396492288_o.jpg



Dans la vie professionnelle on entend souvent dire que la fête est finie. Que le milieu est très dur, avec des règles qui tirent vers le bas. Conditions de travail, horaires XXL, honoraires ou salaire au rabais, peu de reconnaissance pour le diplôme…

conf19.jpg

On ne peut pas le nier ces pratiques existent. La question que vous vous posez sans doute c’est comment je fais pour éviter ça ? Comment on fait pour être considérer à la hauteur de ses années d’études ou de son savoir-faire ? Comment on fait pour être correctement rémunéré pour son travail ?

Mais où sont passées nos rencontres inspirantes ?

conf22.jpg

Il est certain que le salaire est le nerf de la guerre, tout comme un logement ou une bourse l’est pour un étudiant mais comment faisons-nous pour tirer quelconque inspiration si nous ne sommes plus entourés de personnes inspirantes ?


En tant que designer, je conçois des solutions tangibles, des projections visuelles pour des clients qui viennent me voir avec un problématique. Pour nourrir ma pratique, je puise mes inspirations dans l’art, (peinture, musique) mais aussi dans les gens qui m’entourent et surtout dans mes clients.

Je vais être honnête. Je n’ai jamais fait de bon travail avec un mauvais client !

Sincèrement, comment pensez-vous qu’il est possible de s’appliquer alors que l’on remet en question votre expertise ? Comment pouvez-vous accorder suffisamment de temps de réflexion alors que vos honoraires ont été réduits de moitié ? Comment pouvons nous êtes fiers d’un projet qui a été si douloureux dans le quotidien ? Au final que cherchons nous à faire dans notre carrière ?

Aujourd’hui je souhaite vous faire passer ce message que j’ai sans doute mis 15 ans à réussir à formuler ainsi mais qui s’est toujours manifesté chez moi. 

Soyez exigeants avec vous-même ! Travaillez votre posture !

La posture c’est l’image que vous allez renvoyer de vous. Plus elle sera construite et organisée, plus vous rencontrerez des personnes qui viendront chercher chez vous ces qualités précisément. Moins vous serez exigeants et plus vous vous suffirez des rencontres hasardeuses dans lesquelles vous serez chahuté.

A chaque nouvelle rencontre je me pose 3 questions :

- Est ce que j’ai moyen de m’éclater dans ce projet ? Le kif.

- Est ce que ce projet est rémunérateur ? la tune.

- Est ce que ce projet va me faire monter une marche ? la notoriété

conf23.jpg

On peut essayer de trouver son barème :
1 ou 2 oui pour y aller ?

conf24.jpg

Depuis peu de temps j’ai arrêté de me mentir derrière ces 3 questions et j’en ai écrit une nouvelle :

Est ce que je peux travailler pour cette personne ?

Le savoir-être


J’ai arrêté ainsi de me mentir autour des questions matérielles et laborieuses. Comment faire un bon travail si je ne suis pas en phase avec mon client ? C’est absolument impossible. Et c’est assez facile à analyser.

conf26.jpg


Dès les premières minutes de la rencontres, 

  • La personne est-elle ponctuelle ?

  • Prend-elle le temps de vous écouter vous présenter ?

  • Prend-elle le temps de vous offrir l’hospitalité ? Café, verre d’eau, etc

  • Sentez-vous en cette personne une certaine empathie et implication à vouloir porter le projet qui vous réunit ?

  • Parler argent tout de suite et regarder sa réaction.

  • Exprimez les valeurs qui comptent votre expertise, qualités, awards, processus créatifs, et observez le résultat.

  • Exprimez vos références et observez le résultat.

Je vous laisse trouver vos repères. Ils viennent facilement...

/ Fin d’extrait /

Par la suite Laura a présenté la refonte de l’identité du département de la Mayenne. Ce qui a été salué par les étudiants et l’équipe pédagogique c’est l’intérêt de pouvoir écouter une jeune designer encore étudiante il y a tout juste un an. Pourvoir ainsi mesurer la distance qui les sépare et mieux se projeter. (Après avoir été l’enseignant de Laura durant 2 ans, nous travaillons ensemble depuis presque un an).


Les étudiants étaient ravis de pouvoir poser des questions à Laura sur son parcours.

Un grand merci à toute l’équipe de l’école pour leur accueil et particulièrement à Cathy Beauvallet, la directrice pédagogique ! Nous avons passé un moment très agréable avec une équipe très humaine. Je continue l’aventure à ETIC sur un workshop de 2 semaines pour faire travailler le groupe d’étudiants sur un projet similaire à la Mayenne.

à suivre !