Application mobile, voiture, basket, siège, logo, toutes ces réalisations sont souvent critiquées d’abord sur leur aspect esthétique, puis sur leur ergonomie. On peut critiquer leur parfaite adéquation avec leur fonction ou au contraire se révolter sur leur manque de fonctionnalités. On peut également parler de son prix : juste (ce qui est rare, personne ne dit jamais qu’une chose est à son juste prix), bon marché ou trop élevé.

Pourtant, on ne parle jamais des hommes qui sont derrière ces projets et qui font ou non leur réussite. Quand l’œuvre est remarquable, on se souvient parfois du nom du designer mais très rarement du client. Pourtant ce sont des clients remarquables qui sont derrière les réalisations remarquables. Des leaders qui ont les qualités pour mener la mission design avec brio ! Steve Jobs et le design de Jony Ive, Enzo Ferrari et l’aventure avec Pinin Farina sont des exemples d’une relation exceptionnelle entre un “bon client” et un designer.


 Jony Ive et Steve Jobs autour de l’imac “boule”

Jony Ive et Steve Jobs autour de l’imac “boule”

 Pinin Farina et Enzo Ferrari

Pinin Farina et Enzo Ferrari

La réalisation est-elle uniquement le fruit de la pensée du designer ? Le designer est-il omniscient ? Est-il suffisamment éclairé pour tout maîtriser et porter son projet seul, contre vents et marées, et s’assurer la conduite complète du projet ? La qualité du projet dépend-elle de la qualité du designer ?

:-/ Peu probable !



Faut-il un bon client pour faire un bon design ?

ASSURÉMENT !

En 15 ans de métier, j’ai réalisé des milliers de créations de design graphiques, livre, logos, site web, applications… Pour chacune de ces réalisations, qu’elles soient de petite envergure comme une brochure, ou de plus grande ampleur comme pour la refonte d’une identité visuelle, la qualité de la réalisation se joue dans les premières minutes de discussion autour du projet.

Car c’est à ce moment que le client positionne son expertise de gestion de projet design. (Par client j’entend commanditaire ou chef de projet de la mission design)

Car tout le monde ne peut pas être un bon acheteur de design !

Certains jeunes étudiants se demandent comment collaborer avec des clients et comment trouver les bons clients ? C’est une question assez complexe pour laquelle j’ai relevé quelques qualités qui définissent selon moi un bon client :

  1. Un bon client vous respecte car vous vous respectez !

    On a vu beaucoup de vidéos et de contenus sur le web pour dénoncer la quasi “mal-traitance” des créatifs. Étude graphique non-rémunérée, honoraires au rabais, “faire vite, bien et pas cher” (voir la vidéo ci-dessus).
    Pour moi, il est fondamental de se faire respecter lors des premiers entretiens. Et pour cela, rien de plus simple ! Commencez par vous respecter vous-même ! Travaillez votre posture et votre exigence est la clé pour que votre client vous respecte à son tour. Mieux : vous respectez vous permettra d’attirer vers vous les bonnes personnes.

    • Est-ce que je m’autorise à travailler gratuitement ?

    • Est-ce que j’accepte que mon client soit toujours en retard ou annule nos rendez-vous à la dernière minute ?

    • Est-ce que j’accepte toutes le conditions que le client me propose ? (conditions de paiement, délai, nombre de pistes créatives, etc).

  2. Un bon client ne vous demande pas de dessiner une solution mais vous présente la problématique :

    Cela montre sa capacité à vous laissez organiser les solutions possibles. Cela montre que votre interlocuteur a une bonne connaissance de votre métier ou qu’il n’en a aucune mais qu’il vous a choisit pour cette raison précisément. Il délègue en vous non seulement la réalisation tangible (l’objet design) mais aussi le mécanisme d’aide à la réalisation (le fameux design thinking). Que votre client ai entendu parler de Design Thinking ou non, peu importe, l’essentiel c’est qu’il se projette grâce à vous dans la formulation de la solution.

    • Vous le reconnaitrez car souvent il ne vous transmet aucun document pour ne pas vous polluer et préfèrere échanger à l’oral avec vous. Il réunit autour de vous son équipe pour que tous les acteurs du projets puissent échanger librement et interagir pour prendre en compte tous les points de vues.

  3. Un bon client ne vous montre pas ce qu’il faut faire, il vous pose des questions :

    Le problème est que quand votre client fait une maquette avec powerpoint, il fige dans son esprit et dans celui de toute l’équipe une première vision à laquelle il va être très difficile de se détacher. On reparlera sans cesse de cette première maquette au détriment de pouvoir se projeter pleinement dans le futur et l’innovation. Cette première image mentale est assez contre-productive. Un bon vieux word, ou un simple mail est amplement suffisant pour s’échanger les contenus et informations techniques. (Ce qui au passage a le mérite de faire gagner un temps précieux à toute l’équipe). Le bon client vous posera des questions à la place de vous donner des solutions. Il se concentrera à vos côtés sur l’expression la plus précise de la problématique. Einstein disait :


    Un problème bien posé est déjà résolu

  4. Un bon client vous donne envie de vous dépasser !

    Dès le démarrage et tout au long du projet, un bon client saura vous transmettre les problématiques, mais saura aussi construire avec vous une relation de confiance et de respect qui vous donnera envie de vous dépasser. C’est sans doute la résultante des points précédents (écoute, respect, qualification, méthode). Bien souvent on pense que cela se produit naturellement. Pourtant cette relation vertueuse ne peut se produire qu’à la condition d’un respect mutuel.

  5. Un bon client vous inspire !

    Enfin, quand vous êtes autant impliqué dans votre mission vous en venez à découvrir plus précisément qui est votre client. Vous remarquez ainsi ses qualités de management et de leadership qui servent l’avancement du projet et la cohésion de tous les acteurs. Votre client est un leader et en cela il vous inspire ! Il rayonne par ses qualités. Il sait obtenir le meilleur de tout le monde et cela donne l’impression que c’est facile.

    Surtout on se demande comment on a fait pour travailler différemment !!! Je vous souhaite sincèrement de rencontrer de telles personnes dans votre relation professionnelle.
    Les leaders vous renvoient une bonne image de vous même. Et oui, puisque vous vous respectez, on vous respecte, et on vous réfléchit ainsi l’image du professionnel que vous rêvez d’incarner.

    Les leaders vous inspirent et vous transmettent ainsi leurs qualités. À votre tour d’inspirer votre entourage ! Écoutez, observez, apprenez d’eux, et essayer de transmettre à vos équipes, vos stagiaires, vos apprentis et vos partenaires cet état d’esprit qui change complètement notre relation au travail.

Voilà, j’espère que ces messages sauront vous inspirer et vous conforter dans vos choix. Cet article me donne envie de parler des personnes inspirantes que j’ai eu la chance de croiser dans ma carrière et je publierai prochainement quelques portraits de mes “bons clients” !

à suivre donc !