Le 1er décembre 2018 j’ai eu la chance de réaliser ma première conférence TEDx à Orléans ! Évidemment, j’ai parlé de design mais pas seulement puisque j’ai axé plus particulièrement mon intervention autour de la confiance ! En attendant la vidéo sur Youtube, je tenais à vous partager mon expérience et revenir sur ces derniers mois de préparation. C’est parti !

julianlegendre_tedx01

Tout commence il y a quelques mois en début d’année 2018 quand je vois passer l’appel à candidature pour le TEDxOrléans. Instantanément je saisi l’occasion de passer mon message autour du Design ici à Orléans, dans cette ville où j’ai grandit. Dans cette ville où j’ai fait mes études de à l’école des Beaux-arts. Dans cette ville où j’ai ma famille, mes amis. Mais aussi dans cette ville qui souffre d’une méconnaissance des enjeux du Design.

3 phases de sélection

Après une première sélection sur candidature écrite, la deuxième phase est sous forme d’un skype-call de 3 minutes montre en main où l’on doit pitcher notre sujet et être convaincant ! (l’horreur !!!). J’ai absolument détesté ce moment, mais je n’ai pas dut être si mauvais puisque me voilà en 3e phase, cette fois pour un entretien For Real de 20 minutes. Super moment de partage et d’échange mais aussi de découverte de toute la team TEDx Orléans.

Tout un symbole

Quelques semaines plus tard, me voilà donc sélectionné pour de bon ! Cette fois c’est l’heure des présentations avec tout le team (pas loin de 40 personnes) ainsi que les speakers sélectionnés. L’équipe nous a demandé de venir avec un objet symbolique pour se présenter. Je suis venu avec un de mes carnets de croquis pour illustrer ma façon de concevoir : dessiner une forme jusqu’à l’épure. Parfois la dessiner 200 fois, 300 fois pour épuiser la recherche… C’est une technique assez proche de la célèbre citation de Picasso :

“Quand vous voyez que je met quelques secondes pour réaliser ce dessin, vous ne voyez pas les années d’études qui m’ont permis de le faire aujourd’hui avec autant de dextérité”

Puis nous devions pitcher rapidement sur notre projet de talk. Une soirée très conviviale qui a permis de nous mettre en confiance et de découvrir une équipe vraiment aux petits soins avec nous.

Kate Hynes (une marraine en or)

Kate Hynes (une marraine en or)

Maxime Tarcher (mon coach chaman)

Maxime Tarcher (mon coach chaman)

Une marraine et un coach !

S’en est suivi des semaines d’élaboration de notre texte avec l’aide bienveillante d’un/une parrain/marraine ainsi que plusieurs session d’entrainement avec un coach. On peut vraiment parler d’entrainement comme pour un sportif. C’est sans doute la partie qui m’a le plus apporté. Maxime Tarcher, mon coach dédié (véritable chaman tant il m’a permis de me dépasser et de me recentrer sur ce qu’il y a de plus important pour moi) m’a permis de plonger plus précisément dans mon message et de l’affiner pour le rendre le plus lisible et j’espère le plus inspirant. Kate Hynes ma marraine, m’a quand à elle suivi tout au long de la préparation. Accompagnant mes idées et supportant mes doutes et mon stress !

J-30 : une répétition qui met en confiance !

Un mois avant l’événement une dernière répétition permet de de sentir le truc pour de vrai ! Pour moi c’est le moment où j’ai basculé entre une période de stress et une grosse bouffée de confiance. Il faut dire que la préparation de son texte par écrit est un exercice qui ne m’est pas familier. Je préfère construire des images sur lesquelles parler et échanger avec mon audience. Lors de cette répétition j’ai senti un petit truc qui m’a dit : Tu tiens le bon bout !

7h45 - centre de conférence d’Orléans

7h45 - centre de conférence d’Orléans

Le jour J

Reveil 5H30, après une nuit digne de la veille d’un examen ! Et c’est parti pour une matinée de répétition sur scène. Découverte du lieu, premiers pas sur scène, réglages de diaporama, de micro, etc. C’est le moment où l’on se rend vraiment compte de ce qu’est une scène avec ses lumières qui vous chauffent le visage et vous aveuglent. Le stress monte assurément. Les 45 minutes avant le passage sont comment dire… bien bien tendues. Et puis c’est parti !

julian legendre tedx orleans
julian_legendre_tedx02
ah ouais ya quand même du monde…

ah ouais ya quand même du monde…

Mais le stress disparait bien vite face à un public réactif qui montre son intérêt et qui participe. Amis et famille sont venus pour me supporter. Ça fait du bien et ça permet de se sentir plus en confiance. Les premières secondes sur scène sont les plus importantes. Et puis tout prend forme naturellement, le public réagit bien, c’est gagné !

Comme j’ai eu la chance de passer dans les premiers, j’ai pût profiter des entractes pour aller rencontrer le public. Ce fût un autre super moment de rencontre et d’échange. J’ai été particulièrement surpris de voir des jeunes de 14 à 25 ans venir me poser des questions sur la confiance !

Comment on fait pour avoir confiance en nous ?

Et après comment on fait pour la garder longtemps ?

Interessant ! J’ai aussi été surpris des nombreuses questions de comment devenir speaker TEDx. Les jeunes paraissent assez coutumiers et très friands du concept. J’ai retrouvé un de mes étudiants parisiens venu spécialement pour me voir… trop la classe… Bravo et merci Sade !

IMG_0145.JPG

TEDx Orléans, un état d’esprit

Mais un TEDx c’est aussi et surtout un esprit d’équipe durant la journée toute entière. Marraines et coach sont à nos côtés et nous prodiguent les derniers conseils, mais toute l’équipe est là pour nous encadrer. Maquillage, sucreries et fruits secs, même un kiné pour se détendre ! De nombreux bénévoles viennent prêter main forte à l’accueil, la technique ou au service des différents bars et tout cela dans la plus grande bonne humeur. Tout le monde est vraiment content de participer à cette aventure et cela se sent !

Toute la team TEDx Orléans

Toute la team TEDx Orléans

Voilà pour les coulisses, en attendant la video Youtube officielle de mon passage je vous laisse avec ce lien Facebook du Live et quelques photos glanées ici où là…

Quelques liens :

à bientôt pour la vidéo !!!