Notre Touraine

Notre Touraine est le magazine du département d'Indre et Loire. J'ai été sollicité pour la Direction Artistique de la refonte de la revue par l'agence Goodby, qui a en amont repositionné la charte éditoriale. La mission consistait a donner un nouveau souffle au magazine, conserver une sentiment de haut de gamme apprécié par les lecteurs, créer plus de proximité dans une mise en page moins dure, lisser des niveaux de lectures où trop de choix typographiques nuisent à la bonne compréhension et ainsi réduire les partis pris typographiques pour valoriser la nouvelle charte éditoriale. Notre Touraine est édité à 300 000 exemplaires et distribué dans tout le département. 

Concurrents
Œuvre Profonde, sérigraphie sur plastique, 1956,

"Dès le début j'ai souhaité doté le projet d'une famille de pictogrammes uniques, ambassadeurs de la nouvelle identité"

première esquisse scénographie jugée trop assourdissante...
Cette égyptienne disponible en 25 différents styles dont un unicase, permet de supporter tous les besoins de niveaux de lecture et assoit considérablement l’identité
La caractère Logistica
Scénographie retenue

La formule précédente présentait une têtière complexe aux formes incertaines. J'ai voulu construire un nouveau titre fort et simple associé à un logo/pictogramme construit en harmonie avec la famille des pictogrammes réalisé. Par sa sobriété, ce signe est porteur de sens. Il devient un repère permettant d'être vu et reconnu. Tout en rondeur, net et précis, Il est facilement reproductible à tous les formats.

NT_concept9.png
mise au point de la tétière

mise au point de la tétière

AA12.png
AA13.png
Un direction artistique c’est aussi savoir choisir des illustrateurs qui ensemble vont créer l’ADN du projet.

Audrey Robert est une de mes anciennes étudiantes. Actuellement en Master à l'école Visart à Paris, elle affirme un style tout en délicatesse et émotion. Douce métaphore et parfum d'humanité se dégage de son travail apprécié pour son intelligence. Elle réalise quelques illustrations ainsi que la couverture du premier numéro de cette nouvelle formule.

©Audrey Robert

©Audrey Robert

©Audrey Robert

©Audrey Robert

©Audrey Robert

©Audrey Robert

En complément du travail numérique d'Audrey, Clémence Monnet distille des images fantasmées du bout de son pinceau à aquarelle. Son style au lavis permet d'apporter du sensible sur certains sujets. Ici elle réalise une aquarelle illustrant une famille de maraichers japonais cultivant du miso.

©Clémence Monnet

©Clémence Monnet

Emeline Seigneurin est graphiste à l'agence Goodby. De son coté, elle est en charge de la data visualisation. Elle réalise ainsi deux illustrations en plein format sur des thèmes techniques riches en information.

©Emeline Seigneurin

©Emeline Seigneurin

©Emeline Seigneurin

©Emeline Seigneurin

La première partie du magazine est institutionnelle. Elle présente les infos du département comme ici le budget. La mise en page est sobre, bâtie sur un classique trois colonnes et sur des titrages sobres à fort blanc tournant. Des focus, des pictogrammes et des citations en exergue viennent dynamiser la lecture.

concept des affiches en répétition

Au centre de la revue le dossier "Traces" qui met en lumière le travail d'un artiste, ici Sanjin Cosabic, véritable alchimiste avec ses peintures UV qui se dévoilent selon l'éclairage.

La deuxième partie du journal est axée sur le territoire. L'utilisation du style Unicase de cette typographie sur les titres, permet d'offrir un regard différent sur cette partie. Le dynamisme qu'elle apporte est à la hauteur des portraits présentés.

> à suivre : la refonte du site du département...